L'holographie

 

Une photographie classique, une affiche ou une image reproduite par un écran d'ordinateur sont à deux dimensions, c'est-à-dire qu'elles sont projetées dans un plan. Avec une image classique, on peut donner une impression de relief en jouant avec les perspectives, mais cela ne marche que pour un angle d'observation bien précis. Lorsqu'on photographie un objet de façon classique, on enregistre sur une plaque sensible la lumière réfléchie à la surface exposée de l'objet. Seule l'intensité de la lumière est enregistrée. L'holographie est une technique photographique permettant de photographier un objet sous plusieurs angles de vue en un seul coup, et on appelle hologramme la restitution en 3 dimensions (3-D) d'un objet photographié avec cette technique. L'hologramme est formé par les interférences entre la lumière laser réfléchie par l'objet et celle d'un faisceau laser illuminant directement le film photographique. Grâce à la cohérence du rayonnement laser, les figures d'interférences vont être très sensibles au relief de l'objet, et pas seulement à l'intensité réfléchie par l'objet. Ce sont les informations très riches contenues dans la figure d'interférence qui permettent à l'observateur de voir une image en relief et sous plusieurs angles de vue. Un hologramme est donc une vraie image 3-D, bien qu'enregistrée sur un film photographique, qui est à 2 dimensions ! L’image change en fonction de l’angle d’observation, exactement comme lorsqu’on regarde un vrai objet 3D.