Le piégeage de particules

 

De nombreuses expériences de physique atomique utilisent des pièges magnétiques pour confiner des atomes dans moins de 1 mm cube. Aux échelles macroscopiques il est difficile de produire des champs magnétiques permettant de confiner des particules observables à l'oeil nu pour des démonstrations.

Il est en revanche possible d'utiliser des pièges électriques pour particules chargées permettant de générer des forces importantes, et de piéger des particules chargées (visibles à l’oeil nu) en suspension dans l'air. Ces types de pièges sont très polyvalents et sont utilisés couramment dans les laboratoires, aussi bien de physique que de chimie. Ces pièges peuvent être réalisés simplement en utilisant des pistes (électrodes) déposées sur des cartes de circuit imprimé. Un analogue mécanique (utilisant un tour de potier et une balle de ping pong... )   de ces pièges permet d'appréhender concrètement les techniques de piégeage d'atomes.

 

Ressources compémentaires (en anglais) :

  • Des pièges de Paul dans l'air : voir la video ici

  • Un autre exemple de piège mécanique (plus gros !)

En collaboration avec le laboratoire MPQ